Culture, Lifestyle

09/03 : Vernissage Dodo Ose à la galerie Superposition

Chaque mois, la galerie Superposition, temple de l’urbain art à Lyon, expose un nouvel artiste. En mars, c’est Dodo Ose qui est mis à l’honneur. Partons à la découverte de cet artiste lyonnais. 

Montréalais, d’origine lyonnaise, il se définit lui même sur son compte instagram comme un « Aquarealisme creator ». Mais comment s’est-il créé ce style si personnel ? En véritable admirateur de l’architecture lyonnaise, Doryan va, dès son plus jeune âge, s’intéresser au monde de l’art et suivre des études en Art Plastique à Cannes. Il va ensuite très vite s’orienter vers le graff comme support d’expression. Il a choisi de faire partager son talent à tous, en s’appropriant les espaces publics. Il s’envole ensuite pour Montréal où il va s’installer et s’entourer pour développer son projet artistique. Dodo Ose rejoint A’shop, un collectif spécialisé dans le graffiti et le street art qui ravive les rues montréalaises depuis les années 1990.

Un art très personnel

Installé au Canada, dans un nouvel univers et porté par une nouvelle dynamique, Dodo Ose va se créer et s’affirmer. Il va trouver son propre univers et créer son style personnel. Il ne va pas jouer dans la simplicité. Il utilise ses compétences d’artiste-peintre aquarelliste en les transposant à la peinture aérosol. Deux techniques totalement différentes qu’il va choisir d’utiliser afin de créer des oeuvres qui allient la force des contrastes offerte par la peinture à l’aérosol à la douceur des couleurs de l’aquarelle. En fait, Doryan impose sa propre technique.

Il dessine quoi ? 

Ses oeuvres résultent d’un univers surréaliste. Il aime faire voyager son public, passer de l’art figuratif au monde imaginaire, tout en romantisme, humour et poésie. Dodo Ose, par ses dessins, raconte une histoire. Sa peinture la plus célèbre, pour l’instant, reste celle du Mur d’Oberkampf, dans le même principe qu’à la galerie Superposition.

À première vue, on y voit une statue de Marianne voler en éclat. De gauche à droite, en finesse, le bleu, blanc et rouge apparaissent. Peut-être une France réac’ qui s’effondre ? Qui sait, Dodo Ose tout.

@art&dailyfix

Dodo Ose sera au 11 rue Longue, dans le 1er arrondissement, le jeudi 9 mars, à l’occasion d’un live painting pour la galerie Superposition. Il y présentera son exposition, nommée Aria, d’après une forme expressive d’opéra, qui résulte d’une étude sur le statuaire de plus de deux ans et demi. Pour aider les moins motivés, un DJ set et une dégustation de jus de fruits seront mis en place.

Envoyer à un ami