Lifestyle

Art Club, votre nouveau coup de coeur lyonnais ?

Aujourd’hui j’avais envie de faire honneur à ma ville … ma belle, ma douce Lyon. Avec les nombreuses ouvertures de magasins de créateurs et de vêtements vintage, la ville est devenue de plus en plus dynamique depuis quelques années. La pépite dont j’ai décidé de vous parler se prénomme Art Club, située dans un de mes endroits préférés, le quartier d’Ainay. Je passais souvent devant et ai décidé d’y pousser la porte le jour où j’ai aperçu ce ô combien magnifique sac Timeless vintage qui me faisait vraiment vraiment de l’oeil (vous non plus vous ne résisterez pas).

Et je ne regrette vraiment pas mon instant de curiosité. La preuve : on s’y sent bien, comme dans un petit cocon. Ambiance chaleureuse que Sophie, propriétaire de la boutique et Eléonore ont su donner à ce lieu.

« Du vintage oui, mais tendance »

Tout commence en 2003. L’endroit est alors une galerie de mobilier du XXème siècle, et pour cause, c’est le cœur de métier de Sophie (elle est licenciée en histoire de l’art et a passé un diplôme pour être experte). Etant un domaine réservé à des connaisseurs et un marché de niche, le lieu est transformé en 2014 pour proposer du mobilier ainsi que des vêtements et des accessoires.

Ici, les vêtements sont triés et rangés par couleur. Sophie s’est associée avec des anciennes étudiantes de l’ESMOD qui sélectionnent les pièces, avec des arrivages toutes les semaines. Vous y trouverez des marques d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, des pièces de tailleurs et de couturières. Des pièces qui pour la plupart, datent des années cinquante et soixante, l’idée étant de «présenter du vintage, mais du vintage tendance, de qualité, et unique».

img_2376

Oui oui oui, adieu pulls et manteaux en polyester et acrylique, les coupes sont impeccables, les matières sont nobles. On retrouve la qualité d’antan qui manque tant aujourd’hui. Tout ça, à des prix raisonnables : comptez 120 euros en moyenne pour un manteau. Un bonheur pour ceux qui aiment la belle sape. Et ils pourront en prime se targuer d’avoir déniché LA pièce que l’on ne retrouvera pas sur une horde de fashionistas (rien de mieux pour faire jalouser les copines).

Vous l’aurez compris, on est loin des grands noms de la fast-fashion. Car au-delà des beaux vêtements, il y également de vrais conseils. De par leurs yeux aguerris, et grâce à l’expérience qu’elles se sont forgées, Sophie et Eléonore discernent nos envies et nous guident vers les pièces qui nous conviennent. C’est un réel moment d’échange, de convivialité.

Pour ceux étant intéressés par le design mobilier, Sophie chine des «objets des années cinquante, qui ne sont pas ostentatoires, dans des matériaux simples».

Lors de ce moment privilégié où l’on a longuement parlé, j’ai eu l’occasion d’échanger avec elles sur leur boutique, la mode aujourd’hui, et leur vision de la mode.


Mow : Que pensez-vous de la mode aujourd’hui ?

Sophie Ladmiral : Je pense qu’il y a une liberté car tout se fait aujourd’hui si cela est porté avec élégance, il y a encore quarante/cinquante ans, une tendance donnait réellement le ton et les gens s’y tenaient. De nos jours on peut s’affranchir des diktats et s’exprimer vestimentairement parlant. Paradoxalement, on constate une monotonie de la mode, notamment avec l’apparition de ces groupes qui sont des énormes machines de la mode. Monotonie car il y a une homogénéisation du style.

Mow : Vos inspirations/icônes de mode ?

Sophie : La mode japonaise (avec des créateurs tels que CDG ou Yohji Yamamoto), Katharine Hepburn et Tiggy pour leur côté androgyne.

Eleonore : Moschino pour son côté graphique, Romy Schneider et Uma Thurman, pour la sensualité qu’elles émanent, des beautés froides.

Mow : Votre boutique en trois mots ?

Sophie : Amour, amour, amour.

Eléonore : Partage, convivialité, amour.


Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

img_2374

Infos pratiques :

Art Club, 52 rue Auguste-Comte (ouvert du Jeudi au Samedi, de 11h à 19h), Lyon 2ème

Envoyer à un ami