Culture

Black Mirror : série du XXIIème siècle

La série évolue sur un modèle jamais vu : chaque épisode est totalement indépendant, des acteurs différents, un réalisateur différent, une histoire qui n’a rien à voir. Le seul point commun réside dans le fait d’être dans un futur plus ou moins proche, où la technologie a influencé notre monde. Si tu n’as pas encore commencé cette série révolutionnaire, le temps est venu de t’y mettre. Plonge donc ta tête dans le monde noir qui t’attend, regarde la technologie métamorphoser notre monde.

Tu attends quoi exactement pour t’y mettre ?!

Black Mirror, c’est une claque à chaque épisode, une réflexion sur la société, sur ta façon d’utiliser ton téléphone. Après tout, n’est-il pas la dernière chose que tu regardes avant d’aller dormir et la première chose que tu consultes en te réveillant ?

Les écrans, les réseaux sociaux, la technologie… Ces éléments qui façonnent notre monde, le changeant en profondeur, pour le meilleur ? C’est la question que pose cette série. Et même si souvent tu te dis « on ne pourrait pas en arriver là de toute façon » en es-tu vraiment sûr ? En est-on si loin ? Quand l’épisode te parle de l’abus possible de la notation des gens, quand on te parle de la vie après la mort, des conséquences de « bloquer » quelqu’un ou encore de comment l’Internet absorbe toutes nos informations, jusqu’à pourvoir nous cloner … n’y a-t-il pas quelque chose de concret dans tout ça ?

 

Une saison 3 qui vient de sortir

Souvent dérangeante, parfois angoissante, les épisodes sont bien distincts et ce n’est pas le type de série à binge watcher. Chaque épisode doit se regarder individuellement pour prendre le temps de le digérer, de le comprendre, de l’analyser. Certains épisodes hantent encore pas mal des fans de la série. Nous les premiers !

D’abord sur Channel 4 et Arte, la série est, pour sa troisième saison, produite et diffusée sur Netflix. Ce changement a aussi signé quelques modifications dans la ligne de réalisation. Des acteurs plus connus, des épisodes moins sombres. Mais tout aussi bons !

En surfant sur les genres, la série s’intéresse à tout. Elle passe du film d’horreur, au film d’amour puis de guerre sans faillir, et toujours avec la constante de s’interroger sur la place de la technologie.

Ton mirror noir et toi

Black Mirror te fait te poser des questions sur ta vie, et les bonnes.

Chaque épisode étant indépendant, tu peux commencer par celui qui te tente le plus, regarder les titres et choisir celui qui t’attire particulièrement.

@journaldugeek
@journaldugeek

Si tu veux notre petit conseil, celui que nous, à la rédac’, on a particulièrement adoré, c’est le tout dernier épisode sortit.

Pourquoi ? Parce qu’il parle de la haine sur internet et ça, c’est typique de notre génération. Les « haters » ces anonymes qui insultent et menacent de mort bien cachés derrière leur écran dès qu’ils sont outrés par quelque chose. On peut t’assurer qu’après tu regardera ton twitter différemment.

 

Lyonnaise baroudeuse je suis actuellement au Mexique pour un stage dans une fondation qui aide des enfants des rues. J'aime les Totally Spies, France Gall, les religieuses (le gâteau, qu'on s'entende bien), les paillettes, chanter sous la douche, sauter dans les flaques d'eau et mon chat.

Envoyer à un ami