Culture, Lifestyle

Cet été, Garçon Sauvage lance son festival : Intérieur Queer !

Du 12 au 16 juillet, le festival Intérieur Queer va venir transformer notre capitale des Gaules en capitale queer. Apéros, clubs, concerts, expos et autres événements vont s’articuler comme « un laboratoire qui questionne la performativité des genres, les identités sexuelles et les musiques actuelles. » Petit tour d’horizon des événements à ne pas manquer.

Le festival se veut avant tout un lieu d’échanges, de rencontres et de mixité, un « manifeste festif. » Quoi de mieux pour souligner cette position qu’une soirée d’ouverture mettant à l’honneur des DJs et collectifs majeurs de la scène queer hexagonale ? Organisée le jeudi 13 au Sucre (à partir de 19h30, 10-16€), on pourra ainsi se trémousser sur les sets de Rag, Crame, Reno et Sylvain les mains rouges. Un line-up placé sous le signe de la fête, de l’audace et de l’éclectisme, où l’électro et la house viendront se télescoper sur le dancefloor.

©Sébastien Dolidon

Le lendemain (et le samedi), si l’envie vous prend d’aller lézarder au bord de la piscine du Rhône, vous pourrez en profiter pour aussi vous plonger dans un bouillon culturel et militant, puisque le café queer viendra prendre possession du lieu pour une agora autour des questions de genre, des identités sexuelles et des militantismes. Vous pourrez ainsi y écouter de 15h30 à 18h des personnalités aussi variées que la rédaction du magazine Hétéroclite, la DJ Flore, l’association Sham’s France (association LGBTQI des personnes maghrébines et moyen-orientales vivant en France), Vincent Carry (directeur d’Arty Farty) et bien d’autres encore.

Le vendredi soir, c’est un circuit en 12 étapes qui s’offrira à vous, dans le but de mettre en lumière l’ensemble des projets et acteurs de la scène LGBTQI lyonnaise. Apéro fétiche, Bal Pop’ au Lavoir, barbeuc’, soirée bigoudi… La variété ne manquera pas pour vous faire ressentir l’énergie rose jusqu’au bout de la nuit.

S’il vous reste encore de quoi faire la fête le samedi, c’est au Transbordeur qu’il vous faudra être, puisque la soirée Garçon Sauvage revient pour une nouvelle édition au Sucre. Evénement incontournable de la nuit lyonnaise, ce rendez-vous mêlera une nouvelle fois programmation musicale pointue (Yuksek, First Hate, Le Grolektif, Il est vilaine…) à des performances artistiques iconoclastes. (23h-5h, 24€ l’entrée)

Pour finir en beauté, le festival vous invite à nouveau à la piscine du Rhône pour un repas concocté par Jean Cock La Nuit, chef cuisinier dont la mission sera d’allier thématiques queer et saveurs du palais (de 11h30 à 16h, sur réservation). Et après vous être rempli la panse, il ne vous restera plus qu’à vous laisser choir dans un fauteuil pour une petite séance ciné au Sucre, puisque le festival s’achèvera par deux projections inédites : « Video Killed The Radio Star » de Julia Chapot et « Hustler White » de Bruce LaBruce (18h30 – 23h, entrée gratuite).

Vous pouvez retrouver le programme complet par ici.

Envoyer à un ami