Lifestyle, Mode

Clap de fin pour Colette

Le plus avant-gardiste des concept stores parisiens tire sa révérence. L’occasion de revenir sur l’impact que cette destination emblématique a pu avoir dans le domaine de la mode.

La nouvelle est tombée le 12 juillet, tel un couperet. Puis a provoqué l’effroi et fait trembler plus d’une fashionista. Colette va fermer. QUOI ? Colette, le plus parisien des concept stores, rend les armes. La bombe est lâchée aux alentours de 10h30 sur le compte Instagram officiel de la boutique. Après «vingt années exceptionnelles», il est l’heure pour Colette de prendre sa retraite, et de baisser le rideau. Un repos bien mérité, après deux décennies à nous avoir fait découvrir toute sorte de gadgets & co, et fait de cette adresse un lieu de rencontre unique entre l’art, la musique et la mode. Cela sonne aussi, et surtout, la fin d’une époque.

Un ovni dans le paysage mode

Fêtant ses vingt jeunes années dans une piscine à bulle géante au Musée des Arts Décoratifs, Colette s’est rapidement imposée comme le haut lieu de la hype, et précurseur de tendances. Fondé par Colette Rousseaux, et soutenue par sa fille Sarah Andelman, cet écrin de 700 mètres carrés, sur 3 étages, propose une sélection éclectique, des goodies en passant par le prêt-à-porter changeant toutes les semaines. Et n’hésite pas à mélanger musique, mode, art, beauté, littérature. Les stars viennent y présenter leur collection limitée, provoquant l’émeute à chaque fois. Sans oublier ce fameux Water Bar, proposant des dizaines de sortes d’eaux minérales. Une véritable bouffée d’air frais dans l’industrie fashion. Une longueur d’avance qui finit par s’établir en une go-to destination pour tout féru de mode local ou international, l’aura de Colette dépassant nos frontières.

Une attractivité telle que la boutique aura fait grimper les prix de l’immobilier, les commerces de bouche laissant place aux plus grands noms de la mode qui se livrent une guerre sans merci pour avoir pignon sur rue. Plus qu’une boutique, Colette est surtout devenue un influenceur, et ce bien avant l’heure d’Instagram ou Snapchat, en repérant le talent de jeunes créateurs et leur servant de vitrine, comme Raf Simons, Proenza Schouler ou encore Mary Katrantzou. Apple sort de ses murs pour venir au concept store à l’occasion du lancement de l’Apple Watch. C’est dire.

 

 

 

Vitrine actuelle chez Colette – © Colette

Fermeture définitive le 20 décembre

Colette rendant les clés le 20 décembre, vous avez encore le temps de vous perdre dans la faune modesque du 213 rue Saint Honoré (et pourquoi pas de faire vos achats de Noël, ça sera la der des der). Depuis le 10 juillet, vous pouvez retrouver le travail de l’artiste colombien Esteban Cortazar. Une collection capsule avec H&M sera disponible au mois d’août. Le 4 septembre, Colette accueillera «Jardin Sacai», collaboration entre Sarah Andelman et Chitose Abe, fondatrice de Sacai. Suivront ensuite Thom Browne ainsi que Chanel. Jusqu’à la fin, rien ne changera.

Des discussions sont en cours avec la maison Saint Laurent, qui pourrait prendre possession des lieux. Affaire à suivre.

Envoyer à un ami