Culture, Lifestyle, Mode

Culture, sorties, mode : ce que nous réserve 2019

Mow le prédit, l’année 2019 sera riche et dense ! Grandes tendances mode, sorties ciné et séries, événements… Prenez des notes, on vous a fait une petite sélection de ce qu’il ne faudra pas manquer cette année !

Du côté des séries TV, l’année s’annonce chargée. Particulièrement chargée. Car en 2019, le roi quitte son trône : la série monstre de HBO, Game of Thrones, va tirer sa révérence à partir d’avril, avec 5 épisodes d’une heure et demie, et un dernier, le 6e de la saison 8, de 3 heures (!). Après une septième saison intense, peut-être trop – le rythme était bien plus rapide qu’à l’accoutumée -, une horde de fans, dont nous faisons partie, à Mow, attendent avec excitation le fin mot d’une histoire qui a démarré à la télévision en 2011. Et se demandent, inlassablement, qui va monter une bonne fois pour toutes sur le Trône de Fer : Jon Snow ? Daenerys Targaryen ? Un autre ? Ou Cersei Lannister va-t-elle s’y accrocher, malgré l’arrivée dans Westeros des Marcheurs Blancs ?

 

 

La nouvelle saison de True Detective, elle, nous fait nous poser moins de question. Une seule, en fait : avec cette saison 3, visible à partir du 13 janvier, est-ce que le niveau de la saison 1 sera à nouveau atteint, après une 2e fournée, avec Colin Farrell et Vince Vaughn, bien moins intéressante ? La série semble s’éloigner du discours politisé de la saison 2 pour renouer avec la criminalité pure et dure, via des disparitions d’enfants. Avec Mahershala Ali, Oscar du meilleur second rôle dans Moonlight, dans le rôle principal.

Troisième saison toujours, avec celle de Stranger Things, qui va débarquer le 4 juillet sur Netflix. Peu d’informations ont filtré sur le script, mais les événements de cette troisième mouture devraient, d’après l’affiche dévoilée le 1er janvier 2019, prendre place en au cœur de l’été, le jour de la fête d’indépendance des Etats-Unis. Si la saison 2, comme pour True Detective, était moins aboutie que la première, on espère que les frères Duffer sauront rehausser le niveau et proposer un show moins parasité par ses références.

On termine notre tour d’horizon télévisuel toujours avec Netflix qui, après l’épisode interactif peu convaincant, nommé Bandersnatch, devrait présenter en 2019 la cinquième saison de Black Mirror. Si, selon la productrice du show, Annabel Jones, cette nouvelle saison a pris du retard à cause de l’épisode sorti récemment, elle devrait bien apparaître sur nos écrans cette année. Et pourquoi pas renouer avec les cimes atteintes, par exemple, par l’inoubliable épisode San Junipero.

Once upon a Time in les salles de cinéma

Le Septième Art, moins excitant que les séries tv car sclérosé en partie par les films de super-héros américain, ne sera cependant pas en reste en 2019 : le nouveau film de Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood, avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, montrera le bout de son nez cet été, en juillet. Prenant place en 1969, gravitant autour des figures de Charles Manson et Sharon Tate, le film, qui se déroulera dans l’univers du cinéma, est ultra-excitant. Tout comme le dernier projet en date de Martin Scorsese, The Irishman, qui va apparaître cette année sur Netflix – et espérons-le, dans les salles de cinéma… -, et qui s’annonce comme un film-somme sur le gangstérisme, par celui qui a donné ses lettres de noblesse au genre dans les années 80 et 90 (Les Affranchis ou Casino, c’est lui). Avec Robert De Niro, Al Pacino, Harvey Keitel et Joe Pesci dans les rôles principaux.

Qui dit mieux ?

Once Upon a Time in Hollywood – Quentin Tarantino

 

Viens, on sort !

Vous n’avez pas envie de rester vautré dans votre canap’ ? Pour vous, 2019 rime avec teuf ? (Oui, difficile de faire une rime en -euf) Pas de panique, vous ne serez pas en reste. Si l’agenda annuel nous réserve encore de belles surprises, nous en sommes certains, quelques événements sont à noter :

Après environ un an de succès à Montmartre, quartier parisien fétiche de Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur d’Amélie Poulain, l’exposition dédiée au cinéma de Caro et Jeunet s’est installé au Musée de la Miniature, mi-octobre. Vous pourrez la voir jusqu’au 5 mai 2019. Comme un véritable cabinet de curiosités doté de 250 objets, vous plongerez dans les souvenirs des films cultes du duo.

Après avoir célébré les 20 ans  de Woodstower au soleil, on vous donne rendez-vous les 1er et 2 février pour la première édition du Festival Wintower. Au programme ? Diversité de styles, du mix, des lives… De quoi vous faire vibrer. Parmi les artistes annoncés : les Nantais Inuït, Miel de Montagne, Molécule, Two Faces ou encore Midnight Ravers.

Wintower #1 – Woodstower

En plus des nombreux événements organisés par Superposition à Sitio, on attend la nouvelle édition de l’Urban Art Jungle, qu’on espère encore plus ambitieuse, plus décomplexée, plus street.

Amateur de cuisine du monde ? Envie de participer à une expérience humaine forte ? Ce festival itinérant est fait pour toi. Développée par l’association Food Sweet Food, cette initiative citoyenne propose de confier les cuisines de plusieurs restaurants à des chefs réfugiés. Pas encore de date annoncée pour le festival itinérant, qui passe par Lyon, mais après le succès de l’année dernière, on a hâte d’en savoir plus sur la 4e édition de cet événement gourmand et solidaire.

De Kraftwerk à DaftPunk, le Philharmonie de Paris nous invite à vivre une véritable expérience électro, entre installation lumineuse et bande-son signée Laurent Garnier. Du 9 avril au 11 août, venez plonger dans l’histoire de ce mouvement artistique née dans les boîtes underground de Chicago et de Détroit et qui s’impose aujourd’hui comme majeur. Sculptures, photos, installation, projections, une exposition multi-sensorielle qu’on a hâte de découvrir.

Square Cube, Live audiovisuel d’Étienne De Crécy et 1 024 Architecture © Yves Malenfer

 

La mode, la mode, la mode

Out les bananes et les claquettes-chaussettes (thanks God !), 2018 est belle et bien finie et fait place à 2019, et à de nouvelles tendances. Les collections printemps/été à venir se veulent en adéquation avec un monde en pleine mutation. Sur les podiums des défilés, on célèbre la diversité des corps et de morphologies, on met en avant les contrastes de couleurs, de matières, on joue avec la dualité féminine : entre légèreté et force.

  • Les imprimés

Si l’on retrouve l’indémodable imprimé animal, il faudra également composer avec les imprimés foulard, déjà bien présents dans les collections hiver de chez Zara, et les monogrammes, qui devraient envahir nos accessoires, du simple sac jusqu’à nos collants.

  • Les matières

Comme on le disait, il va falloir jouer avec les matières, de la dentelle bohème ultra-légère à la transparence du plumeti, en passant par le cuir dominateur ou la toile de lin aventurière. Les matières surfent sur la tendance féministe, mettant en valeur la femme sensuelle autant que guerrière.

 

De gauche à droite : Fendi, Vetements, Alberta Ferretti, Chanel, Stella Mc Cartney
  • Les couleurs

Côté couleur, on ne pourra apparemment pas passer à côté du jaune citron, très présent dans les derniers défilés. On devrait également retrouver l’ultraviolet, que Pantone déclarait couleur de l’année 2018, et le corail, couleur de l’année 2019. Les nuances se déclineront en vif comme en pastel. Le tie and dye, so seventies, fait également sont retour sous le feu des projecteurs.

  • La tendance qu’on aurait aimé laisser à jamais dans nos placards

2018 signait l’avènement des claquettes-chaussettes, miséricordes. En 2019, les gourous de la mode ont décidé d’offrir un grand come-back… aux cyclistes. Oui, nous non plus, on ne comprend pas…


Crédits photos :

Once Upon a Time in Hollywood : Sony Pictures Entertainment Deutschland GmbH

Wintower : Woodstower

Rêve Electro : Square Cube, Live audiovisuel d’Étienne De Crécy et 1 024 Architecture © Yves Malenfer

La mode, la mode, la mode : Vogue

Envoyer à un ami