Culture

Érotisme sur instagram : des seins et des crayons

Instagram, le monde des blogueuses mode, culinaire, des filles parfaites – ou qui font tout pour le paraître -, des photos toujours plus girly, photoshopées ou simplement improbables ? Cette ère est peut-être révolue. Les nouvelles images qui font fureur ce sont les dessins érotiques. A l’instar des comptes @petitesluxures  ou @safiabahmedschwartz, l’application voit apparaître une nouvelle tendance.  

 

2016 êtes-vous bien sûr ? Serait-on revenu dans les années quatre-vingt, époque de la sexualité débridée et affichée au grand jour ? Années des femmes nues exhibées sur tous les supports possibles ? On s’y croirait presque. Dans une société hyper formatée, où chacun suit des modes et des habitudes communes, ces nouveaux artistes ont choisis de se distinguer avec la seule chose qui nous différencie vraiment : le caractère intime de chacun.

@regardscoupables

Pas aussi osé que les mangas hentaï, qui migrent vers le porno, ni aussi détaillés que les œuvres de Milo Manara, ces dessins font preuve d’une réelle simplicité qui les rend agréables. Quelques coups de crayons qui nous permettent de faire preuve d’imagination. Parfois il s’agit de subtiles suggestions, d’autres font plus que suggérer mais toujours en douceur.

Quoi que l’on dise, ces comptes intriguent et plaisent. @petitesluxures compte aujourd’hui près de 365 000 abonnés, déjà 10 000 personnes suivent @safiabahmedschwartz et @regardscoupables rassemble près de 52 000 abonnés.

 

Pour ma part, je craque complètement pour les dessins de @petitesluxures. Bien que pas toujours si subtiles que ça, ils ont une part d’élégance dévoilant à peine ce qu’il faut. Alliant dessins érotiques et petites phrases catchy –et bilingues en plus-, le dosage est parfait (à faire frémir les plus frileux). Il ne faut pas oublier de complimenter l’artiste qui, même en fouillant bien, n’a pas toujours pas dévoilé son identité. Dommage : un talent pareil ça se revendique. Et oui, la qualité du dessin est au rendez-vous.

 

@petitesluxures
@petitesluxures

 

Ces petits bijoux ont un mérite : promouvoir le réalisme érotique sans pour autant se faire censurer sur les réseaux sociaux. Les comptes trash, le porno explicite, c’est monnaie courante sur Instagram (pas de lien hypertexte là, vous irez voir seuls). Ces nouveaux artistes offrent une nouvelle dimension à l’expression de la sexualité sur l’application. En flirtant avec le corps humain, ils font le parallèle entre l’hyper sexualisation parfois hardcore et insoutenable et la pudeur extrême. Ces comptes Instagram prônent l’érotisme certes, mais tout en racontant des histoires qui adoucissent leurs dessins. Alors tentés ?

 

@safiabahmedschwartz
@safiabahmedschwartz
Diplômée d'un bachelor en communication, je suis amoureuse de la cuisine thaïlandaise et des sneakers en tous genres.

Envoyer à un ami