Culture

Elena Ferrante, écrivain(e) génial(e) au nom inconnu

Traduite en 42 langues, Elena Ferrante tient à conserver son pseudonyme. La sortie du troisième tome de la saga « L’amie prodigieuse », succès mondial, ne fait qu’amplifier le mystère qui plane autour de son auteur. Est-elle un homme ou une femme ?


Ce qui est encore plus attendu qu’un nouveau livre d’Elena Ferrante, c’est sa sortie en poche. En janvier 2017, Celle qui fuit et celle qui reste est arrivé en France chez Gallimard. Il s’agit du troisième tome de la saga L’amie prodigieuse. A 23 euros le volet, quand on est un fan absolu, ça fait un peu mal. L’histoire débute dans le Naples des années 1950. On y suit l’enfance d’Elena et Lila, petites filles de caractère, qui grandissent dans un quartier pauvre. Toutes deux sont douées pour les études, elles vont cependant suivre des chemins différents.

Une ode à la vie

La saga est un mélange de cynisme et de tendresse. De cynisme parce qu’elle décrit les destins de deux enfants, puis jeunes femmes, à qui rien n’est épargné. Elles vont connaître la violence, la mort, la joie, la jalousie, l’amour et les inégalités sociales. L’une poursuivra ses études tandis que l’autre restera travailler à la cordonnerie familiale. Ce n’est pas du mélo, ni une critique acerbe, juste un tableau sincère de la vie. Le tout dans une Italie bouleversée par un boom économique. Il n’y a aucune fioriture dans l’écriture d’Elena Ferrante, simplement des mots placés au bon moment. On ne réfléchit pas, on se laisse bercer par le récit. Et on ne peut plus s’arrêter.

L’écrivain inconnu

Si l’auteur doit son succès à ses romans, elle est devenue une légende par son anonymat. Après 26 ans de carrière et 8 romans, sa véritable identité reste un mystère. L’artiste refuse toute publicité, toute dédicace, n’accordant que des interviews écrites. Elena Ferrante serait née en 1943, à Naples, comme ses héroïnes. Son pseudonyme est un hommage à la romancière italienne Elena Morante (1912-1985). Nombre de curieux prétendent avoir découvert qui se cache derrière l’écrivain. Mais, sceptique, on se demande encore s’il est un homme ou une femme.

 

Bibliographie:

  • L’amie prodigieuse (tome 1), chez Gallimard et Folio
  • Le nouveau nom (tome 2), chez Gallimard et Folio
  • Celle qui fuit et celle qui reste (tome 3), chez Gallimard
Adepte de chorégraphies ridicules, bien cachée dans sa cuisinehttps://lapinsclochettes.wordpress.com/

Envoyer à un ami