Mode

L’espadrille, la compagne idéale pour un été indien

Il est bien loin le temps où une feuille de vigne suffisait à faire de vous quelqu’un de présentable. Au travers des modes, certains accessoires comme l’espadrille ont su se faire une place de choix. 

Les jours s’allongent et se réchauffent, les tenues des beaux jours reprennent leurs droits et celles des grands froids récupèrent leurs quartiers d’hiver. Une fois le solstice d’été passé, surtout ne pas hésiter à troquer sa paire de Doc contre une paire d’espa’.

crédit photo : Laura Aziz

 

Une affaire de quelques millénaires…  

Cette sandale existe depuis des milliers d’années. En 1938, des archéologues retrouvent une chaussure, ressemblant étrangement à une espadrille, sur un corps humain datant d’environ 4000 ans. Plutôt résistante pour l’époque, non ? Bien entendu, la version retrouvée n’était que l’ancêtre du modèle tel que nous le connaissons aujourd’hui. On était encore loin de la paire de luxe créée par Chanel ou Kenzo.

espadrille création
crédit photo : Bordeaux – Les fabricants d’espadrilles

Au XXIIIe siècle, sous le règne du roi Aragon, nos amis espagnols ont porté en premier la chaussure. Puis, c’est au XVIIIe siècle, sur la côte basque, que sa fabrication artisanale débute. Son nom provient d’esparto une sorte « d’herbe » qui, une fois tressée, servait de semelle à la chaussure. Peut-être l’avait-il fumé avant de trouver cette idée ? Quand bien même, cet assemblage reste un savoir-faire reconnu dans le milieu de l’artisanat. 

Autrefois réservé aux militaires et aux curés, elle s’est par la suite démocratisée. Mineurs, femmes, ouvriers, paysans, tous trouvèrent chaussure à leur pied…

 

 » La mode se démode mais le style jamais » 

Dans les années 50, les fabricants de cette célèbre chaussure ont dû revoir complètement le design de la sandale. Autrefois, elle se portait avec de longs lacets noués autour de la cheville, mais afin de s’adapter à la mode du moment, la chaussure s’est vu portée bien plus basse. Au cours de cette décennie, le modèle standard de l’espadrille, tel que nous le connaissons est né.

En 1960, Yves Saint-Laurent crée un certain engouement autour de la sandale. En effet, le couturier décide d’apposer un talon à la chaussure, chose qui ne s’était jamais faite auparavant. À cette époque, l’espadrille fit son entrée parmi les « must have » de l’été.

On pense souvent qu’en espadrille on a l’air d’un con, à tort ou à raison… En tout cas, ça n’a pas empêché certaines célébrités de se laisser tenter par cette chaussure ! Salvador Dali, Pablo Picasso, Alain Delon même Jane Birkin ont été surpris plus d’une fois, sandale au pied…

 

Si espa’ tu n’as pas, alors espa’ tu t’achèteras ! 

 

Lors de la période estival, l’achat de cette sandale est devenu incontournable. Elle connaît toujours un franc succès dans le cœur des français. Le petit bémol qu’on pourrait lui trouver serait son assemblage. En effet, depuis l’apparition des chinois sur ce marché, le côté artisanal est de plus en plus laisser pour compte.

Les déclinaisons de la sandale sont infinies, on peut en voir de toutes les couleurs… Elles sont au goût de chacun, motif’, rayées, uni, brodées etc. L’espadrille est belle et bien la chaussure de l’été, la sandale d’antan que l’on rachète (presque) chaque année avec le plus grand des plaisirs.

crédit photo : Street Etiquette

Sa durée de vie, on le sait, est éphémère. Elle peut être comparable à un amour d’été, un amour que l’on nourrit chaque jour en les chaussant. Elle est prête à se plier en quatre pour vous, en épousant la forme de votre pied, elle vous facilite la marche. Comme compagne, elle est loin d’être oppressante, elle sait vous laisser respirer quand votre pied en ressent le besoin…

L’espadrille est la compagne idéale lors des journées ensoleillées, battre le pavé chaussé avec cette sandale est un vrai plaisir. De plus, elle n’est pas difficile à porter car elle sait se marier à différent style…

crédit photo : Urban Outfitters

Sur ton clair comme sur ton foncé, sur vêtement long comme sur vêtement court, cette chaussure ne manque pas de donner du caractère à votre tenue.

L’espadrille, on l’aime ou ne l’aime pas ! Mais quand on sait qu’elle existe depuis des millénaires, on ne peut que l’honorer. De notre côté, on espère qu’elle n’est pas prête de se démoder.

Envoyer à un ami