Culture

Clap de fin pour le Festival Lumière 2016

Comme à son habitude depuis sa création en 2009, le Festival Lumière a fait rêver les plus grands cinéphiles. Pendant une semaine, celle du 8 au 16 octobre, nombreux sont les passionnés du 7e Art ou les curieux qui se sont déplacés pour les 390 séances proposées. 180 films classiques ont été présentés dans 24 communes de la Métropole de Lyon.

Des longs-métrages, restaurés en 4K, la plus haute définition à ce jour, ont été projetés sur grand écran à la Halle Tony Garnier, l’Auditorium ou encore au Centre de Congrès.

(c) Céline Latchimy
(c) Céline Latchimy

Cette année, et pour la première fois depuis sept ans, c’est une femme, Catherine Deneuve qui s’est vue décerner le prix Lumière tant convoité après Clint Eastwood, Quentin Tarantino, et Martin Scorsese – entre autres. Sa remise de prix s’est déroulé le vendredi 14 octobre dernier.

Catherine Deneuve pour clôturer le Festival

Le célèbre festival de cinéma s’est achevé dimanche 16 octobre 2016, en présence de Catherine Deneuve, prix Lumière 2016. Un prix qu’elle dédie à « tous les agriculteurs de France ». Après tout, pourquoi pas ?

Dès 15 heures, Thierry Frémeaux, directeur de l’Institut Lumière, s’est adressé aux nombreux spectateurs présents à la Halle Tony Garnier pour assister à la séance de clôture du festival. « L’édition 2016 a été illuminée par des films, des metteurs en scène, des cinéastes et de grands acteurs », a-t-il déclaré.

Après un discours de Régis Wargnier, réalisateur d’Indochine et de l’actrice Linh-Dan Pham qui joue le rôle de la fille de Catherine Deneuve dans le long métrage paru en 1992, place à la projection. À noter que la charismatique actrice de 72 ans a reçu en 1993 le césar de la meilleure actrice pour Indochine.

Régis Wargnier a tenu à remercier particulièrement Catherine Deneuve. D’après lui, « Si tu ne m’avais pas suivie, il [Indochine] n’aurait jamais existé ».

Linh-Dan Pham, visiblement très émue aux larmes, a tenu à dédier le début de sa carrière à l’interprète de Éliane dans le film, qu’elle considère comme sa « maman au cinéma. Tu as changé ma vie. »

Un Festival Lyonnais pour promouvoir les classiques

La particularité du festival ? Des séances présentées par des acteurs, des cinéastes, des historiens, des critiques, et par les « Ambassadeurs Lumière ».

Le festival Lumière est devenu l’un des plus grands festivals internationaux du cinéma classique. Cet événement lyonnais consiste à mettre en avant le monde du cinéma. Une fois par an, la ville natale des cinématographes du même nom célèbre leur mémoire à travers des oeuvres des « anciens ». Le public se retrouve propulsé dans des siècles auparavant et le voyage à travers le temps s’opère par des films entièrement restaurés en 4K, par des rétrospectives et même des hommages.

Nombreuses sont les salles de cinéma lyonnaises qui participent au festival, permettant ainsi à l’événement de rayonner dans toute l’agglomération, et à chacun d’y trouver son compte. La citation de Jean-Luc Godard, réalisateur français d’origine Suisse, sur ce septième art avec lequel on peut « parler de tout, on arrive à tout », définit à merveille ce festival.

Envoyer à un ami