Culture

Les icônes à l’honneur au Royal Monceau-Raffles Paris

Après l’exposition consacrée à la mode à travers l’oeil de Simon Procter, l’organisation Art Photo Expo nous propose de redécouvrir les icônes qui ont marqué l’histoire. Et qui nous ont fait, ou font encore rêver.  Un rendez-vous à ne pas manquer. 

Jack Nicholson, Salvador Dali, Kate Moss, Lana Del Rey. Du cinéma au sport, en passant par la mode ou la musique, l’exposition met à l’honneur un panel large et éclectique. Des égéries d’antan, certaines plus récentes, mais qui ont toutes un point commun : être parvenues au statut d’icône. Et faire partie intégrante du patrimoine commun de notre culture, être une référence. A travers un film, une chanson, un exploit sportif, ou un événement, chacun est devenu inoubliable à sa manière.

Plus que des portraits de célébrités, l’exposition est une véritable réflexion sur l’image et sa prééminence dans la construction d’une icône. Il nous questionne dans le rapport à l’image qui n’est plus le même qu’hier, à l’heure d’une starification massive, des selfies narcissiques à outrance et des médias/réseaux sociaux, symbole de l’instantanéité de notre société. Les figures emblématiques d’hier ne se sont pas construites de la même façon que celles d’aujourd’hui.

Luc Roux « Jack Nicholson & Sean Penn, Deauville 95 »

L’occasion de réfléchir également sur la notion «d’icône», et de sa prépondérance capitale dans un monde sans Dieu, où l’icône religieuse a été remplacée par l’icône culturelle. Toutes les célébrités affichées dans l’exposition sont des points de repère, connus de tous, brillant par leur aura et auxquels on voue une sorte de culte. Toutes sont essentielles dans cette construction de l’imaginaire collectif. Certaines sont des figures emblématiques intemporelles, d’autres le sont malgré elles, mais chacune véhicule un imaginaire qui lui est propre et singulier. La moue de BB, l’irrévérence de Gainsbourg, l’élégance de Jackie Kennedy, pour ne citer qu’elles, tous sont devenus emblématiques à leur propre manière.

Tout comme lors de l’exposition dédiée à Simon Procter, les photographies – une soixantaine – sont en éditions limitées et signées par les artistes photographes sélectionnés.

N’attendez plus, et rendez-vous jusqu’au 28 mai à la galerie Art District du Royal Monceau – Raffles Paris pour voir «Icons collection ».

© Christie Turlington & Linda Evangelista par Arthur Elgort

Envoyer à un ami