Mode

Kim Kardashian est-elle l’icône de style de la nouvelle génération ?

A l’heure où le vacarme incessant du cliquetis des talons aiguilles a pris fin sur le sol de Cannes, retour sur le style de la maîtresse incontestable des red carpet. J’ai nommé Kim K.

La démesure et l’audace sont les deux mots qui définissent certainement le mieux le vestiaire notre sujet du jour. La si controversée reine du clan Kardashian. Qu’on adore ou qu’on déteste, son omniprésence perpétuelle mérite bien un décryptage. Loin de ses débuts en bimbo américaine et de ses amitiés douteuses avec Paris Hilton et d’autres it-girl écervelées que les années 2000 ont enterré avec elles, Kim a su perdurer. Bien après sa sex tape et sa liste interminable de déboires amoureux, comment, avec un si mauvais goût initial, a-t-elle réussi à se hisser au sommet de la pyramide des tendances  ?

De Paris Hilton aux Vogue covers

Aujourd’hui chérie par de nombreux grands couturiers, et surtout suivie par 99,8 millions d’abonnés sur Instagram, peut-on affirmer que Kim est devenue une nouvelle icône de mode ? Loin des idéaux de minceur et de beauté naturelle, Kim s’assume maquillée par litrons, poitrines et fessiers débordant de son petit mètre 59. Serait elle la nouvelle souveraine de la libération féminine ?

Ayant fait effacer de nos mémoires les robes rôties Hervé Léger qu’elle affectionnait tant, la voilà nouvelle influenceuse de tendances. Pari qui était loin d’être gagné au vu du palmarès douteux qu’elle avait eu durant ses sombres années. Instauratrice d’une révolution streetstyle, Kim a su adapter son style à sa communauté et celle de son mari, Kanye West. Musique et mode sont amants de longue date, et si Kim peut désormais prétendre être un modèle pour ses choix vestimentaires, elle doit tout à son conjoint. S’étant entourée des designers français les plus iconiques et ayant pour tutrice l’indétrônable Carine Roitfeld, elle ne pouvait que réussir dans ce nouvel exercice. Devenue intime avec notre starlette bling-bling Olivier Roustain, designer chez Balmain, et avec le ténébreux Ricardo Tisci, dont nous venons tout juste de saluer le départ de chez Givenchy, la voici désormais entourée des meilleures alliés pour se parfaire un nouveau look griffé irréprochable.

 

Photos des sites magazineantidote.com/celebmafia.com/meltyfashion.com

 

Elle représente le melting-pot du style, et dans chacun de ses looks on peut retrouver des références à tout type de courants. Elle sait mixer pièces minimalistes de grands designers français à street rétro complété par des touches de style underground. Le corset devient l’accessoire indispensable du jogging, siglé d’une doudoune XXL, et la fourrure astrakan enveloppant un ensemble t-shirt/legging aux transparences outrageuses (fini par une paire de running) devient cruellement fashion. Grâce à son nouveau style et ses appuis dans les hautes sphères de la mode, Kim a décroché de nombreuses couvertures de magazine pointus tel que Vogue US, Vogue Espagne, Vogue Australia et Paper Magazine, officiant son statut d’icône fashion.

Kim Kardashian photographiée par Lachlan Bailey pour le numéro de Vogue Australia de Juin 2016 . Photo du site vogue.com

Un corps aux formes assumées

Au-delà de ses nouveaux mentors, Kim a su imposer son corps voluptueux comme un atout. Fière de ses formes, elle est revendicatrice de la féminité où le corps et ses courbes donnent un pouvoir. Avec elle, adieu taille 32 et assumez votre capital érotique. La femme est une muse qui doit bannir les normes artificielles des codes de beauté. Son corps galbé lui a d’ailleurs valu la une du célèbre Paper magazine où elle dévoile son anatomie outrageuse sous l’œil du photographe Jean-Paul Goude.

Shooting pour Paper Magazine. Photo de vainstylemag.com

On peut donc conclure que oui, Kim K fait partie intégrante de nos nouvelles idoles… Et chiffres à l’appui : elle représente l’icône de mode idéale pour 22% des moins de 30 ans chez les Françaises. Pour ou contre sa personne tout autant que son style, son chemin vers la voie céleste d’icône de mode, a été, lui, on ne peut plus admirable.

Fashion editor / stylist, basée à Paris http://faneliepatras.weebly.com/

Envoyer à un ami