Culture

Le Ninkasi Urban Week, le Woodstower, L’Original Festival … : les festivals à ne surtout pas rater à Lyon cet été

Les Nuits Sonores viennent de s’achever : entre les nuits, les days et les extras, on a déjà hâte de vivre l’édition prochaine. Pas de panique, la scène musicale de Lyon ne vous abandonne pas pour autant et saura rassembler les publics pour partager encore de grands moments. Petit tour des festivals à ne pas rater, dès la semaine prochaine.

La Ninkasi Urban Week – du 21 au 27 mai

Pour sa 4e édition, le célèbre brasseur lyonnais revient mettre la street culture à l’honneur. Dans tous les établissements Ninkasi de la ville et notamment au Kao, c’est l’occasion pendant une semaine de se réunir autour de la musique, du graff et de la danse. Chaque soir, des concerts avec des artistes locaux comme internationaux viendront rythmer à Gerland les ateliers, projections, et battles de danse, de BMX et de skate. Au programme pour la première nuit, Tha Dogg Pound, surtout actif jusqu’en 2002, formé de Daz et Kurupt, les deux protégés de Snoop Dogg, suivi de plus de modernité pour le deuxième soir avec la rappeuse Chilla, ou encore une soirée spéciale Grime dans des ambiances underground. Bifty & DJ Weedim ou encore JNGL qui fera sauter les barrières entre hip-hop, électro, funk et classique précéderont le célèbre DJ et rappeur américain Grandmaster Flash pour la soirée de fermeture. Ninkasi oblige, ce sera l’occasion de vibrer tout en dégustant leurs bières et burgers…

© Ninkasi

Toutes les infos sur le festival ici.

Le Festival Délibéré – du 14 au 17 juin

Si vous n’avez encore jamais entendu parler de ce festival de musique et de théâtre proposé par la Compagnie des Infortunes et l’Ensemble Op.cit, c’est qu’il s’agit du petit nouveau de l’année dans le paysage lyonnais. Né d’une volonté de promouvoir la création artistique, il s’est développé autour d’une communauté d’artistes du théâtre, de musiciens et musiciennes, de danseurs et danseuses, de compositeurs et compositrices afin de mettre en jeu la création comme la performance scénique. Le but pour ce festival monté grâce au financement participatif est aussi de créer de la cohésion sociale autour de ces arts, en proposant des ateliers gratuits de soundpainting qui seront également accessibles à des réfugié.e.s et demandeurs ou demandeuses d’asiles.

Dense – Festival Délibéré

Si vous voulez participer au financement du festival, c’est ici. 

L’Original Festival – du 22 au 24 juin

Vitrine internationale de la culture hip-hop, l’Original a pour volonté de faire découvrir cette culture à tous les publics et de s’affranchir des idées reçues, en invitant des artistes références français ou internationaux dans différentes disciplines. Après avoir reçu un membre du Wu-Tang Clan il y a déjà dix ans, c’était Mac Miller qui faisait la tête d’affiche l’année dernière. Si la programmation pour cette année n’a pas encore été dévoilée, on a hâte de découvrir ce que l’Original nous réserve, tant au niveau artistes musicaux que dans d’autres disciplines : il y a deux ans, le festival avait investi la Taverne Gutenberg dont une vingtaine d’artistes graffeurs s’étaient réapproprié tous les recoins avec l’expo Top 2 Bottom, dédiant tout un étage à l’histoire du hip-hop.

Toutes les infos sur le festival ici.

Le Festival Démon d’Or – du 29 juin au 1er juillet

En pleine nature à vingt minutes de Lyon, chaque année le Démon d’Or offre une programmation proposant un mélange des genres et des artistes, reconnus ou futures découvertes, durant trois jours de détente. Dub, trance, électro, soul, rap, ce festival pluridisciplinaire et éclectique nous en a déjà fait voir de toutes les couleurs. Avec Lomepal, Moha La Squale, Panda Dub, L’Impératrice ou encore Bleu Toucan, Caballero & Jeanjass, Cunninlynguistics, Vibronics, La Fraicheur et bien d’autres, l’édition de cette année promet de ne pas être décevante.

© Gaétan Clément – Démon d’Or

Toutes les infos sur le festival ici.

Le Festival Woodstower – du 30 août au 2 septembre

Pour son vingtième anniversaire, l’éco-festival de musique et d’art de rue revient le dernier week-end d’août sur les berges du Grand Parc de Miribel Jonage avec une programmation grandiose. Avec une soirée d’ouverture spéciale rap français qui recevra Suprême NTM, Cut Killer et Disiz la Peste, ce sont aussi Petit Biscuit, La Fine Equipe, Bagarre, Vendredi sur Mer, Naâman, Joris Delacroix ou même Vladimir Cauchemar et bien d’autres qui seront présent pour achever cet été musical en beauté. Electro, techno, reggae, funk, rap, house ou pop, il y en aura là aussi pour tous les goûts. La programmation complète sera dévoilée le 5 juin, peut-être l’occasion de nous faire part d’autres belles surprises telles que la tyrolienne de 2017.

© Brice Robert – Woodstower

Toutes les infos sur le festival ici.


Photo de couverture : @PS.Aishuu – Démon d’Or

Envoyer à un ami