Société

Les actions « pro-femmes » se multiplient après l’investiture de Trump

20 janvier 2017, jour de l’investiture de Donald Trump. Malgré l’espoir d’un – quasi impossible – retournement de situation, cet homme devient le 45ème président des Etats-Unis. Conséquence logique, le 20 janvier signe également la colère de nombreuses femmes qui se sentent bafouées, lynchées, déshonorées par l’élection de ce personnage à l’allure plutôt détestable.

Un rassemblement « pro-femmes »

Alors que les propos xénophobes, racistes et les actes sexistes du nouveau président résonnent dans les esprits de toutes les femmes, une anonyme avocate retraitée d’Hawaii lance alors un appel au rassemblement : la Women’s March, une gigantesque manifestation féministe. Un véritable succès car, d’après Libération, les rassemblements sont comptabilisé dans plus de 370 villes dans le monde, mais aussi sur les réseaux sociaux. Les internautes postent des photos, messages, dessins accompagnés du #MarchingShoes en soutien et pour confirmer qu’eux aussi, participeront. Les femmes du monde entier ne sont donc pas prêtes de pardonner et ont réservé un accueil digne de ce nom à Donald Trump. Unis contre le climat de sexiste et intolérant instauré par le président lors de sa campagne, les mouvements féministes ont boosté leurs actions face à la menace de l’administration Trump.

 

@primandpropah

Hear our voices

Le mouvement Women’s March ne s’est pas arrêté là. Après avoir proposé aux femmes de lutter pour leurs droits en se rassemblant et manifestant aux quatre coins du monde, ils ont également créé une campagne de financement participatif sur le site Crowdrise afin de recevoir des dons – c’est ici – pour soutenir la cause (leur objectif est déjà atteint, avec plus de 2 millions de dollars réunis).

Mais ce n’est pas tout. Le site Women’s March propose lui aussi une vraie campagne de manifestation intitulée « 10 actions 100 days » et à laquelle chaque femme est invitée à prendre part. Pour l’instant seule la première de ces 10 actions est dévoilée, et elle s’adresse uniquement aux américaines. Le principe est simple : télécharger une carte « Hear our voice » pour ensuite y rédiger ses opinions et recommandations sur les différents droits et libertés autorisés ou non par l’Etat américain. Les participantes sont ensuite invitées à prendre en photo leur carte et la poster sur les réseaux sociaux accompagnée du #WhyIMarch avant de l’envoyer aux Sénateurs de leurs états.

@craccola

Le design au service des femmes

Une action en entraînant une autre, des projets « pro-femmes » se multiplient aux quatre coins du monde. Et chacun fait avec ses moyens, son talent. Notre rédaction a déniché une belle initiative, autant visuelle qu’intellectuelle. For all Womandkind est un projet en faveur des droits des femmes. Deva Pardue (@devapardue sur Instagram ), une graphiste originaire d’Ireland vivant à Brooklyn, est la fondatrice de cette initiative. Elle réalise des affiches qui sont ensuite vendues sur leur site web entre 40 et 45 dollars. Cet argent est ensuite reversé à deux organismes : Center for Reproductive Rights et Emily’s list qui sont des associations à but non lucratif, qui défendent les droits reproducteurs des femmes du monde entier. Soutenir une cause noble tout en achetant une affiche canon : et si c’était la vraie bonne idée ?

 

@forallwomankind

 

Diplômée d'un bachelor en communication, je suis amoureuse de la cuisine thaïlandaise et des sneakers en tous genres.

Envoyer à un ami