Lifestyle

Macka : "Je cherche constamment un nouveau truc"

Nous avons rencontré l’artiste Macka ce jeudi 7 janvier, à l’occasion de son vernissage au Sofffa. Lena Fradier, de son vrai nom, est une jeune Valentinoise de 21 ans, arrivée à Lyon il y a maintenant plus d’un an. Rencontre et surprises.

C’est son premier appareil photo qu’elle reçoit à 15 ans qui lui fait faire ses premiers pas dans le milieu artistique. Très vite, elle prend goût à l’objectif : elle immortalise son entourage et quelques groupes de musique. Sa fibre artistique se révèle peu à peu.

En 2014, Lena pose ses valises à Lyon pour étudier à l’école d’art de Bellecour. Elle se passionne alors pour le dessin et créé Berry, un personnage tiré d’un imaginaire marquant cette étape de transition.

 

« Je ne suis pas très forte pour en parler, je m’exprime plus avec ma main. »

 

C’est avec cette modestie qui la caractérise que nous abordons son travail.

Pour l’artiste, son entourage est un réel soutien : elle compte beaucoup sur les conseils de son copain et de sa meilleure amie.

 

« Avant de publier quelque chose, je leur demande leur avis (…) C’est grâce à eux que j’en suis là. »

 

Une bonne musique dans les oreilles, un crayon à la main, c’est chez elle qu’elle aime le plus créer. Certaines de ses œuvres sont d’ailleurs des accidents, comme la baignoire : c’est en faisant tomber de la peinture noire dans sa baignoire que Macka a eu l’idée de transformer la scène en véritable oeuvre d’art.

 

Macka

 

Un univers tout en douceur

Son travail est plongé dans un univers mêlant des traits fins et précis à des tons noirs et blancs. Elle ne se limite pas et aime travailler sur différents supports, avec différentes techniques. Au fur et à mesure de son exposition, elle nous fait découvrir des œuvres vidéo, des dessins, ou même de la photo. Les supports sont autant différents que les oeuvres elles-mêmes. C’est une immersion dans son univers tout en douceur où l’on se laisse volontiers emporter par ces inventions. Avec cette sorte de rêve perpétuel, Macka nous fait voyager. Et ce pour notre plus grand bonheur.

 

Des projets à gogo

Après les Totbag et les T-shirts qu’elle a réalisé, l’artiste nous fait part d’un projet de live vidéo de 45 min, voire plus. C’est un gros travail qui s’annonce : 2 minutes de vidéos demandant 2 mois de travail.

Macka

            « Je suis tout le temps en train de chercher un nouveau truc. »

 

Et ce n’est pas tout ! Avec une pointe d’excitement dans la voix, elle nous annonce la révélation d’une série de photographies restées secrètes jusqu’à maintenant. Ce sera le 18 février et ça se passera au Café Gallerie. Pour les petits curieux, les photos seront bientôt disponibles.

Entre humilité et complexité, le personnage de Macka fascine.

 

Envoyer à un ami