Culture

Mowsique – Playlist #2

Se faire plaisir. C’est ce que l’on recherche quand on écoute de la musique, d’une manière générale. Cette playlist se balade, tranquillement, entre la folk du Kansas, le ska jamaïcain et le rock de Sheffield. À écouter à fond, ou doucement près du feu. On vous laisse choisir.

 

1 – Beautiful Strangers – Kevin Morby (2016)

On commence par un hommage magnifique aux victimes des attentats du 13 novembre, mais pas que. L’artiste a sorti ce titre avec une reprise de Townes Van Zandt’s. L’intégralité des recettes de l’EP sont reversées à la Everytown For Gun Safety. « Do it for the kids » qu’il dit.

2 – Suzanne – Leonard Cohen (1968)

Sans même réfléchir, ce morceau s’imposait presque de lui-même après celui de Kevin Morby. Comme la première chanson de la playlist, « Suzanne » est un délice pour les oreilles. Merci, l’ami.

3 – Sweet Dreams, TN – The Last Shadow Puppets (2015)

Changement radical ici. Toujours de la finesse, mais exprimée différemment. La grâce du groupe d’Alex Turner (Arctic Monkeys) et de Miles Kane (en solo, avant avec The Rascals) est condensée dans ces 4 minutes de bonheur. Petit plus pour le style crooner qui va si bien à Mr Turner.

4 – Clouds – Kasabian (2014)

C’est tellement cliché que ça en devient bon. Superbement produit, de belles paroles et des sons de guitares et synthétiseurs bien gras, le titre est à l’image du groupe anglais. On attend impatiemment leur prochain album.

5 – Hi+Lo – The Lemon Twigs (2016)

C’est la bonne surprise de ces derniers mois. Un premier album surprenant. Entre les Beatles, les Kinks et MGMT, The Lemon Twigs cultivent l’esthétique vintage, avec une image et un son bien travaillés. La structure de leur morceaux peut parfois un peu surprendre, mais au fond, on aime.

6 – Psycho – The Sonics (1966)

Enregistrer sur un deux pistes n’est jamais une très bonne idée. Mais en 66, pour un groupe Garage américain, c’est la solution. Jamais un son de saxophone n’a sonné aussi bien que sur un morceau des Sonics. À écouter vers 2 heures du matin.

7 – Crying Every Night – Stranger Cole (1971)

Trouvé sur une compilation de musique ska anglaise, « Crying every night » est hypnotique. Ces choeurs chantant tout le long la même chose, et cette basse qui reste en tête : c’est à en mettre les frissons. Oui oui.

8 – Simple Twist of Fate – Bob Dylan (1975) 

En parlant de frissons… Rien à dire. De la douceur, de l’honnêteté et de la simplicité. Dylan, quoi.

9 – Start Anew – Beady Eye (2013)

À la fin d’Oasis, Liam Gallagher a lancé Beady Eye, avec la majeure partie du groupe défunt. Le premier album se fit sans prise de risque. Quant au second (et dernier, hélas), principalement fait avec une guitare acoustique et un space echo, il fût de toute beauté. Avec, en prime, un Liam au top de sa voix.

10 – Gaby oh Gaby – Alain Bashung (Remix 1991)

Et la langue française, dans tout ça ? Elle est là, et bien là même. Le maître manie les mots avec aisance et lucidité. L’humour parfait le tout. Mention spéciale au pantalon en cuir du clip.

11 – I’ll Be Around – The Growlers (2016)

Un album sans fausse note, c’est rare. The Growlers l’ont pourtant fait dans « City Club » (2016), produit et distribué par Julian Casablancas des Strokes. La voix étrange du chanteur fait parfois penser à celle du leader des Strokes. Coïncidence ? Je ne crois pas…

12 – Tied up in Nottz – Sleaford Mods

À fond la caisse, ces boyz de Nottingham déversent leur haine sur la société via des textes ravageurs et une musique acide (c’est le cas de le dire…). Entre le post punk et le hip-hop, les Sleaford Mods, sont seulement deux. Mais une boîte à rythme et une voix grave suffisent parfois à faire l’affaire.

 

Étudiant journaliste en troisième année, j'aime les beaux mots et la jolie musique.

Envoyer à un ami