Culture

Le musée des tissus de Lyon ne tient plus qu’à un fil

2 000 ans d’histoire occidentale et orientale du textile sont actuellement sur la sellette ! Le feuilleton ne fait que commencer et il n’est pas prêt de se terminer. Si on le savait condamné, on le pensait « sauvé ». Mais nouveau rebondissement dans l’affaire Tissus : si sa fermeture était prévue fin 2016, le musée est prolongé jusqu’en février 2017. Retour sur ce musée aux milles facettes.

À Lyon, qui ne connaît pas le musée des Tissus et des Arts décoratifs ? Si cet endroit ne vous est pas familier, pas d’inquiétude ! Petit récap’ ( en douceur ).

Une histoire de longue date

Tout commence à la Révolution. L’idée est de créer à Lyon un musée dédié à la production textile, qui puisse servir de source d’inspiration aux dessinateurs de Fabrique. Jusqu’à la Révolution, tous les métiers qui s’occupaient de la manufacture des étoffes d’or, d’argent et de soie, étaient appelés « Grande Fabrique » à Lyon. Elle comprend toutes les étapes de sa fabrication, du tissage, jusqu’au motif. Aujourd’hui, il est riche d’une collection de près de 2,5 millions d’oeuvres et est une référence mondiale pour la conservation, l’étude et la connaissance du textile.

Retrouvez la suite de l’article sur notre version papier (numéro 1), pour vous la procurer c’est ici, ou ici

Envoyer à un ami