Mode

– Petit Shirt -, ou l’audace de réconcilier collaboration et création textile

Mow : Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Margo : Je suis Margo, Grenobloise de naissance. J’ai étudié les arts appliqués puis le graphisme. À la fin de mes études j’ai fait quelques petits jobs avant de me lancer dans la création de – Petit Shirt -.

Mow : Peux-tu expliquer ton entreprise et son concept ?

: J’utilise le procédé d’impression numérique textile pour développer la marque – Petit Shirt -, où je crée moi-même les graphismes. Je développe aussi des collections avec des artistes, environ une tous les deux mois. Pour ça, je travaille avec illustrateurs, graphistes, tatoueurs … Je propose également un service de personnalisation de t-shirt et de production en série.

unnamed-1PETIT SHIRT X SAINTEETHIQUE


Mow : Quelles ont été les rencontres décisives pour que – Petit Shirt – voit le jour ?

: Pas de rencontres particulières, mais plutôt un cheminement personnel. J’ai cette idée en tête depuis quelques années, mais il m’a fallu du temps pour vraiment me décider, et surtout pour vraiment mettre en forme mes idées pour qu’elles puissent se concrétiser.

Mow : Pourquoi as-tu choisi la technique d’impression numérique ?

: Ce procédé permet une haute définition d’impression d’image. Il y a un autre paramètre très important dans cette technique : il permet de faire des petites séries et surtout de la production unique.

unnamed-3
Mow : Comment sélectionnes-tu les artistes avec lesquels tu travailles ?


: Pour l’instant je fais marcher mon réseaux grenoblois. Le premier artiste est un illustrateur d’ici, qui s’appelle Sainte Ethique. Le second artiste sera un tatoueur. Je leur laisse carte blanche car j’aime leurs univers et ça leur permet d’être libre dans leurs créations.
unnamed-5

Mow : Pourquoi proposes-tu de la personnalisation ?

: La mode d’aujourd’hui a bien changé. Les marques ne sortent plus deux collections par an mais une par saison, les consommateurs ne recherchent plus la rareté onéreuse mais la nouveauté perpétuelle. Les gens ne veulent plus être habillés comme leur voisin, et c’est pour cela que la personnalisation est importante dans mon concept. Elle touche toutes les générations et chacun est content de sortir du magasin avec sa pièce unique !

unnamed-6

Mow : Concernant ta marque, comment la définirais-tu ? Qu’est-ce qui t’inspire pour les graphismes ?

: Pour l’instant les graphismes des t-shirts sont beaucoup de détournements, de phrases un peu marrantes. Nous sommes en train de travailler sur la collection de cet hiver qui sera plus structurée et un peu plus travaillée. Mes inspirations sont très diverses : j’aime bien repérer des ambiances colorées de paysages, des textures de façades dans la rue ou des motifs de chemises de vide-grenier ! 

Mow : Pourquoi s’installer à Grenoble ? 

: J’ai grandi ici, je connais bien la ville et par conséquent je ne me voyais pas m’installer ailleurs ! Pas mal de boutiques qui ressemblent à – Petit Shirt – existaient déjà un peu partout en France, mais pas à Grenoble ! Alors j’ai amené le concept ici.

Mow : Tu as démarré une collaboration avec le magazine grenoblois Äme meute depuis quelques temps, n’est-ce pas ? Sens-tu une influence de ta ville dans ton travail ?

: Je soutiens effectivement le magazine Äme meute en imprimant pour eux leur collection de vêtements dont le bénéfice servira à imprimer le premier numéro. Comme j’aime le projet, je propose aussi dans la boutique leur collection. Nos projets sont à la fois différents et très complémentaires : on travaille tous ensemble, on mutualise nos réseaux et savoirs pour créer une bonne dynamique! 

Mow : Pour terminer, quels sont tes projets à venir ?

: Nous sommes en train de travailler sur le site marchant de la marque, où nous proposerons aussi les collaboration d’artistes. Nous aimerions diversifier notre offre, qui se compose aujourd’hui de t-shirts, sweats et sacs. Nous travaillons aussi sur d’autres supports comme des vestes et des casquettes.

 

 

Envoyer à un ami