Société

Où se cache la vérité sur les insultes de rue ?

Lorsque l’on se penche sur le sujet des violences verbales faites aux femmes, on tombe rapidement sur les rapports de l’Observatoire national des violences envers aux femmes. Ce dernier publie des séries de chiffres démontrant une triste situation sur des sujets tels que le viol ou encore les mutilations sexuelles. Toutefois, dans sa lettre numéro 8, quelques chiffres sont glissés sur les violences verbales faites dans les espaces publics à l’encontre de la gent féminine. Selon lui, 13,2% des femmes ont déclaré avoir été insultées dans un lieu public par un inconnu et 7% plusieurs fois.

Cette fameuse lettre 8 a été publiée en 2015 et prend en compte les insultes à l’encontre des femmes dans l’espace public, hors insultes au volant. Quand on prend le temps de discuter avec les femmes de son entourage, on découvre qu’une grande majorité a déjà subi des insultes par un ou plusieurs inconnus dans un lieu public. Une femme que nous avons interrogée affirme : « En France, c’est le quotidien de toutes les femmes. Je ne connais pas une seule femme qui n’ait jamais été confrontée à ça. » En se penchant de plus près sur ce rapport, on découvre entre les lignes que l’étude faisant foi date de l’année 2000. Cette enquête menée par l’Equête Nationale sur les Violences Envers les Femmes en France a donc été réalisée il y a plus de quinze ans.

 

Retrouvez la suite de l’article sur notre version papier (numéro 2), pour vous la procurer c’est ici, ou ici


Crédit photo de couverture @antoinebourgeois

Journaliste diplômée et spécialisée en marketing web éditorial. J'aime titiller les sujets sensibles.

Envoyer à un ami