Culture

« Thor : Ragnarok », un humour omniprésent et un univers exaltant

Quatre ans après Thor : Le Monde des ténèbres, le super-héros Marvel fait un retour inattendu qui attise déjà tous les fans du genre. Après Avengers : L’ère d’Ultron, le personnage interprété par Chris Hemsworth reprend du service dans un troisième volet futuriste, décadent et prometteur qui empreinte un chemin parallèle de Star Wars et des Gardiens de la Galaxie.

Après les événements de L’Ère d’Ultron, Thor et Hulk décident de quitter la terre. Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk…

Un nouvel univers atypique

Thor, l’un des principaux dieux du panthéon nordique s’apprête à revenir dans un troisième opus dantesque. Le héros de l’écurie Marvel fait mouche dès les premières images diffusées sur les réseaux sociaux, en effet, Thor : Ragnarok réalise un record avec une première bande-annonce totalisant plus 135 millions de vues en 24 heures. L’évènement est un véritable raz de marée, la troisième aventure du fils d’Odin se fait désirer pour de multiples raisons : un changement de genre, de nouveaux décors et un univers inédit dans l’histoire du personnage.

Derrière la caméra de ce troisième chapitre, le Néo-Zélandais Taika Waititi. Il succède ainsi à Alan Taylor, le metteur en scène de Thor : Le Monde des ténèbres. Le nouveau cinéaste est un amateur dans le monde des blockbusters, lui qui avait livré la comédie horrifique Vampires en toute intimité et le long-métrage dramatique Boy.

Il s’essaye désormais aux grosses productions et entre dans l’histoire cinématographique de l’entreprise Marvel. Présent depuis 2011 dans la peau du personnage bodybuildé, Chris Hemsworth répond présent pour revêtir le costume et n’hésite pas à s’investir dans le rôle. Le comédien australien prend plus de neuf kilos de muscles pour se glisser à nouveau dans la peau de Thor.

Une surprise visuelle ?

A la fois stimulant, fun et acrobatique, Thor : Ragnarok fait une entrée en fanfare dès les premières minutes. Dans l’esprit des deux premiers films, ce troisième épisode présage un univers similaire et un nouvel ennemi prévisible à souhait. Contre toute attente, le long métrage de Taika Waititi est une vraie surprise visuelle. Le cinéaste originaire de Nouvelle-Zélande propose de nouveaux ingrédients probants afin de donner du sang neuf à la saga.

Pour ce faire, le réalisateur fait voyager notre héros à la cape rouge, il propulse le personnage dans un univers pigmenté, moderniste et décalé. Dans la veine des Gardiens de la Galaxie, ce nouvel opus se démarque brillamment de ses deux prédécesseurs avec sa petit touche pittoresque et délirante. En terme de scénario, Eric Pearson fait dans la simplicité avec quelques bonnes illustrations. Cependant, la trame n’altère en aucun cas l’efficacité du film, l’aspect visuel est principalement mis en avant avec un esprit créatif au sommet.

Une réussite convenable

Une recette qui tient la route, de par son casting haut en couleur et quelques caméos désopilants qui feront indéniablement sensation. Au coeur de ce nouveau chapitre, un Chris Hemsworth tordant dans la peau du dieu du tonnerre, son acolyte Tom Hiddleston devenu indispensable sous les traits de l’imprévisible Loki ou encore une Cate Blanchett machiavélique et un Hulk impressionnant campé par l’exceptionnel Mark Ruffalo. Cette jolie distribution donne le ton sans faiblir avec un rythme et un humour jamais en reste.

Si le troisième épisode d’une trilogie est parfois maudit, il y a des exceptions, dans le cas de Thor : Ragnarok, il s’agit d’une réussite convenable avec ses défauts et ses qualités. Dans un ensemble minutieusement décortiqué, le long-métrage de Taika Waititi est un produit de caractère. Avec un esthétisme presque parfait, l’univers Marvel s’étend un peu plus vers de nouvelles contrées jouissives.


Date de sortie : 25 octobre 2017
Durée : 2h 10min
De : Taika Waititi
Avec : Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett
Genres : Action, Aventure, Fantastique
Nationalité : Américain

Envoyer à un ami