Lifestyle

La 4G débarque dans le métro à Lyon !

Après les nouveaux bus avec prises USB, la 4G a pointé le bout de son nez depuis quelques jours sur les quatre lignes de métro et les deux voies de funiculaires, soit 44 stations au total.

C’était sans doute l’une des promesses phares du SYTRAL (Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise), inscrite dans son plan de mandat 2015-2020 : après une phase de test durant l’été, dans certaines stations, la 4G est bel et bien là !

Celle-ci revient de loin. En effet, elle a été l’objet de nombreux débats, les autorités oscillant entre l’installation de la 4G ou de la wifi, à cause d’un coût onéreux. Elle était également l’une des promesses de Gérard Colomb pendant les élections municipales, en 2014. Finalement, le SYTRAL, responsable du déploiement, a confié le projet à Orange, avec qui il a signé une convention d’occupation du domaine public, en 2017. « Les coûts d’investissements sont entièrement pris en charge par l’attributaire du domaine d’occupation », d’après SYTRAL.

Un travail de longue haleine

Le réseau fonctionne bien évidemment avec les quatre opérateurs historiques, Orange ayant développé une infrastructure mutuelle. Initialement prévue pour équiper uniquement les stations de métro, l’accessibilité de la 3G/4G a été finalement étendue à l’ensemble du réseau souterrain – c’est-à-dire les stations, les rames ainsi que les tunnels. 14 mois de travaux auront été nécessaires pour pouvoir connecter les 44 stations. Au total, cela représente pas moins de 33 kilomètres cumulés. Une expérience de voyage radicalement transformée pour les utilisateurs quotidiens du réseau lyonnais. Adieu les galères pour terminer sa série fissa ou envoyer des messages.

Si la 4G est déjà disponible dans les stations, il faudra encore s’armer de patience et attendre la fin de l’année pour l’avoir dans les tunnels. Bien que les temps de transports soient relativement plus courts que dans notre chère capitale, Paris, Lyon était à la traîne dans cette modernisation de son réseau face à Toulouse ou Lille, déjà équipées de la 4G. C’est désormais de l’histoire ancienne.


Crédits photo de couverture : Wikipédia

Envoyer à un ami