Culture

Les Nuits de Fourvière, Evasion Festival, Jazz à Vienne … tristes annulations pour les festivals Lyonnais. Quid des Nuits Sonores ?

Lundi soir, Emmanuel Macron s’adressait, pour la 3e fois, à l’ensemble des Français depuis le début de la crise sanitaire du COVID-19. Outre un report du confinement jusqu’au 11 mai, le Président a également déclaré que les grands événements ne pourraient se tenir avant mi-juillet (sans certitudes sur cette échéance). Une annonce qui a déclenché un tsunami d’annulations et de reports de festivals.

COVID-19, la culture en péril ?

Les professionnels de l’événementiel, comme les futurs festivaliers, le redoutaient, le confinement est prolongé et les grands rassemblements ne pourront avoir lieu au moins jusqu’à la mi-juillet. Suite à l’annonce du Président, nombre d’organisations ont été contraintes d’annoncer le report voire l’annulation des festivités. Une véritable catastrophe pour le secteur et pour tous ses professionnels (agences, associations, intermittents du spectacle, freelances…) qui avaient et devaient entrer en phase d’action.

Les plus grands festivals ont amorcé la vague : Solidays, les Eurockéennes, le Hellfest ou encore le festival d’Avignon, prenant la parole successivement sur leurs réseaux sociaux et par voie de presse pour annoncer l’annulation des éditions 2020, mais aussi pour alerter sur la grande crise culturelle qui s’annonce pour les grandes manifestations, comme pour les petites.

Si Emmanuel Macron a promis des mesures et a demandé à son gouvernement « d’accroître fortement les aides et de les simplifier » pour mettre en place un plan d’action pour les secteurs « du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, de la culture et de l’événementiel qui seront durablement affectés », les professionnels restent profondément inquiets. Au total, c’est plus de 3000 festivals français qui se retrouvent sur la sellette.

L’Evasion festival et les Nuits de Fourvières annulés !

Du côté lyonnais, l’Evasion Festival, déjà fragilisé en 2019 par les conditions météo, a annoncé à contrecœur l’annulation de l’édition 2020. Les organisateurs affirment qu’il s’agit d’un nouveau gros coup dur pour le festival « indépendant et 100 % autofinancé ». Croisons les doigts pour retrouver, plus fort, la plage de l’Atol et ses sonorités électro l’année prochaine.

Les Nuits de Fourvières, événement majeur du paysage culturel lyonnais et toujours très attendues par les festivaliers, n’échappent pas à la règle. Selon David Kimelfeld, président de la Métropole, dans un tweet, il s’agit « d’un choix que nous regrettons, mais nécessaire compte tenu de la crise que nous traversons ». Les organisateurs, bien qu’attristés, ont souhaité rester optimistes : « En 2021, le festival aura 75 ans, nous allons résolument nous engager avec les artistes, vers l’avenir pour perpétuer ce rendez-vous créé en 1946 »

 


Crédits photos :

© Laure Blanc

© Aftermovie – Evasion Festival

© Loll Willems – Nuits de Fourvière

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *